Peinture sous verre - André Pierre

Catégorie :

sous verre

Fil des billets

Exposition à Strasbourg

dans la catégorie sous verre

Trois éminents spécialistes de peintures sous-verre et d’églomisés exposent leurs récentes œuvres :

les 27, 28,29 septembre et les 5 et 6 octobre 2019
à la Galerie Artcreenvol de Strasbourg

Raymond Dietsch

André Pierre

Monique Meyer

 

Conférence sur la peinture sous-verre le vendredi 27 septembre à 18h30
Démonstration de la peinture sous-verre les 28 et 29 septembre.

La galerie Artcreenvol se situe au 2 rue Mont Blanc à Strasbourg.
(près du Quai des Alpes, en face de la médiathèque Malraux)
Ouvert vendredi de 17h à 19h samedi et dimanche de 14h à 18h

 


Raymond Dietsch, Monique Meyer, André Pierre Schmitt, trois spécialistes de la peinture sous verre et de l’églomisé, trois artistes, trois sensibilités, trois « façons » d’interpréter l’art difficile de la peinture sous verre et de l’églomisé.

Au-delà de la présentation de leurs œuvres respectives, ces trois artistes ont imaginé une exposition qui montre les différentes possibilités plastiques offertes par cet art particulier, souvent méconnu du grand public. Pour cela ils proposent le vendredi 27 septembre à 18h30 une présentation historique de la peinture sous verre et de l’églomisé : de la peinture savante à l’art populaire jusqu’à la redécouverte et l’utilisation de cet art par les peintres modernes (Vassily Kandinsky, Paul Klee, Etienne Cournault).

Pavlovski est le premier à divulguer en 1870 les différents procédés de la dorure sous glace et verre. Il sera suivi par Bissaux, Berthelon, Bucher...
Auguste Lanteri enseigna ces procédés jusque dans les années 1991.

Les 28, 29 septembre et les 5 et 6 octobre, les artistes seront sur place pour donner toutes les explications, répondre aux questions et montrer leur savoir-faire.
Une occasion unique, exceptionnelle, de côtoyer des professionnels de la peinture sous verre et de l’églomisé et ainsi de pouvoir apprécier à sa juste valeur l’exposition présentée. Car on ne voit bien que ce que l’on comprend.

expo1909-meyer2.jpg
Encre de Chine
Métallisation aux feuilles d’aluminium
entre deux plaque de verre
Monique Meyer

 

expo1909-dietsch2.jpg

Nature morte
Peinture et glacis à l’huile
Raymond Dietsch

 

expo1909-aps2.jpg

Eglomisé "La libéralisation de l’Esprit et de la Fertilité"
Réalisé Peinture à huile de lin avec l’or jaune et or blanc
Motif Bouddhiste.
André Pierre

 



La métallisation fait partie de la technique de l’églomisé

La métallisation donne au profane l’illusion de l’or ou de l’argent. Elle est appelée en peinture sous-verre « la fausse dorure » ou métallisation.

Pour sa fixation sur le verre on ne peut qu’utiliser la mixtion tirée pour empêcher ou retarder l’oxydation. Elle doit être vernie, mais pas les feuilles d’aluminium.

En Alsace, la métallisation est apparue vers 1780 dans le Val de Moder. Les feuilles d’aluminium étaient moins chères que les feuilles d’argent: il en va de même pour le cuivre par rapport à l’or.

Ce procédé se répand aussi au Pays de Hanau. Vers 1890 ce procédé s’appliquait aux passe-partout peints ou gravés en sous verre, rehaussés de feuilles de cuivre ou d’aluminium.

Ce procédé se propage dans diverses contrées en Alsace. Cette mode était en vogue de 1890 jusqu’à 1928 environ. Un passe-partout de souvenir de mariage réalisé à Niederbronn est retrouvé à Ribeauvillé (1900) La technique de la métallisation fond noir aux feuilles de cuivre est avérée, preuve que les peintures sous-verre se sont propagées aux quatre coins de l’Alsace.

 


Article du journal DNA du 26 Septembre 2019 :

 


Peintures sous verre

dans la catégorie sous verre

La catégorie peinture sous verre est sub-divisée en 3 catégories

  • l'églomisé : c'est un procédé spécifique (âgé de 3000 ans) qui consiste à peindre le motif à l'envers sur le recto d'une plaque de verre. Celle ci servante de support et de vernis protecteur. Le recto est la partie visible de l'image. Le verre est le support, comme le papier, la toile ou le bois.
  • le Figuratif : on reconnaît clairement un paysage, une nature morte, un être vivant ou objet
  • Le non figuratif : le niveau d'abstraction est bien plus important, il faut regarder plus longuement et faire travailler son imagination.

Pour plus d'informations, reportez vous à l'ouvrage "la peinture sous verre" d'André-Pierre.

Sur le site ne sont représentées qu'une partie des 170 oeuvres sous verre. De nombreuses autres sont visibles à l'atelier (sur rendez vous).